Discutons DADVSI !!!

discutons dadvsi
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chat ce jeudi 4 mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marjorie
Admin
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Chat ce jeudi 4 mai   Lun 1 Mai à 18:23

Je viens d'apprendre sur télécharger.com, qu'il y a un chat d'organiser ce jeudi 4 mai sur la loi DADVSI. Une avocate ser présente pour répondre aux questions de 18h à 19h. Vous pouvez déjà poser vos question à l'avance en allant à cette adresse : http://www.01net.com/rubrique/3394.html

Citation :
Loi DADVSI : plus de répression ou plus de liberté
pour les internautes ?
Chat avec Laurence
Tellier-Loniewski (avocate)

Après les députés, c’est au tour des sénateurs d’examiner, à partir du 4 mai, le projet de loi sur les droits d’auteurs et droits voisins (DADVSI). Maître Tellier-Loniewski fait le point sur ce texte très controversé et examine ses conséquences sur la copie privée.

Quelles sont les propositions des sénateurs ?
La copie privée est-elle menacée par la nouvelle loi ?
Quelles sanctions pour les adeptes du peer-to-peer ?
La licence globale est-elle morte et enterrée ?
Le peer-to-peer va-t-il devenir illégal ?


Posez vos questions à Laurence Tellier-Loniewski, avocate, le jeudi 4 mai de 18 h à 19 h.


Jeudi 4 mai à 18 h


Dernière édition par le Mar 9 Mai à 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discutonsdadvsi.myrealboard.com
Marjorie
Admin
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Chat ce jeudi 4 mai   Mar 9 Mai à 21:09

Voici le résultat du chat :


Citation :
Laurence Tellier-Loniewski (avocate) :
« La copie privée reste licite dans son principe .»

La rédaction , 01net., le 09/05/2006 à 07h00

Bonjour à toutes et à tous ! Nous avons le plaisir d'accueillir maître Laurence Tellier-Loniewski, avocate, afin de vous éclairer sur la loi DADVSI (droit d'auteur et droits voisins dans la société de l'information).

Bonjour à tous, merci de m'accueillir.

kme kme : Qu'est-ce que c'est la loi DADVSI exactement ?

En bref, c'est une loi qui transpose une directive européenne sur le droit d'auteur dans la société dite de l'information, c'est-à-dire confronté à l'environnement des nouvelles technologies. Le législateur français a aussi profité de l'occasion pour régler d'autres questions de droit d'auteur, comme les droits des fonctionnaires et des agents publics.

Florian : A l'heure actuelle, a-t-on le droit de télécharger des fichiers vidéo et audio sur les réseaux P2P ?

À l'heure actuelle, on n'a pas de certitudes. Ce qui semble certain, c'est qu'il est interdit d'ouvrir son ordinateur au public en utilisant des logiciels de P2P car, en rendant une oeuvre protégée accessible au public, on commet un acte de « représentation » réservé aux auteurs.

En revanche, l'illégalité du téléchargement d'une oeuvre sur Internet pour son usage privé est moins évidente, la jurisprudence est partagée, il est admis par certaines juridictions qu'il s'agit d'un acte de copie privée. La copie privée n'est possible que pour une ooeuvre à laquelle on a un accès licite. Ce point est très discutable en droit.

coolZero : Pouvez-vous nous faire un résumé des droits et des risques des internautes face au téléchargement ?

Aujourd'hui, le téléchargement, quand il est jugé illicite, est une contrefaçon, qui expose ses auteurs à de lourdes peines : 300 000 € d'amende, 3 ans de prison. Dans le projet de loi DADVSI (qui peut encore changer), il n'y aurait plus qu'une peine d'amende pour les internautes.

Florian : A-t-on le droit de copier des DVD à l'heure actuelle ?

Selon la dernière jurisprudence de la cour de cassation en janvier 2006 (affaire Mulholand Drive), la réponse est non. Elle a été donnée dans le cas où un internaute qui avait acheté un DVD exigeait la suppression des DRM le protégeant pour pouvoir en faire une copie, au nom de la copie privée.

Florian : La copie privée d'une oeuvre est-elle toujours acceptée ?

Oui, la copie privée reste licite dans son principe. Mais maintenant, elle doit coexister avec le droit pour les auteurs de protéger techniquement les oeuvres contre les copies. Toute la difficulté est précisément de concilier ces deux droits, a priori difficilement conciliables. D'ailleurs, le projet de loi ne donne pas de réponse uniforme, c'est un organisme indépendant (on a parlé d'un collège de médiateurs, maintenant d'une autorité indépendante) qui, au cas par cas, décidera des mesures à prendre. Bref, les discussions ne sont pas terminées !

Fred.l : Si la loi passe, les personnes qui se feront attraper pour téléchargement illégal auront une amende de 38 €. Mais seront-ils prévenus par e-mail ? Ou les courriers avec l'amende arriveront-ils directement dans la boîte aux lettres de l'internaute ?

C'est tout le problème de la réponse graduée, qui semblait une bonne idée. Mais on revient dessus, car cela supposerait d'avoir des outils de suivi des pratiques des internautes. Ce qui est jugé comme portant atteinte à leur vie privée. Le projet pourrait encore évoluer sur ce point.

Ced8383 : Quand cette loi prendra-t-elle effet ?

Encore faut-il qu'elle soit votée (et promulguée) pour qu'elle puisse prendre effet. Il reste encore de nombreux points en discussion. Mais il est de principe en droit pénal que la « loi la plus douce » s'applique aux infractions commises avant son entrée en vigueur, principe qui serait favorable aux internautes.

En revanche, pour les nouveaux délits (par exemple la commercialisation des logiciels de P2P, si cette disposition subsiste), ils ne pourront être sanctionnés que s'ils sont commis postérieurement à la loi.

Fabien : Les arguments présentant le partage d'oeuvres culturelles comme facilitant la démocratisation de la culture sont-ils recevables devant un tribunal ?

Ces arguments sont en effet au centre d'un vrai débat sur l'accès à la culture dans une démocratie. C'est devant le législateur qu'il faut les présenter, car le juge est, quant à lui, tenu d'appliquer la loi. Il s'agit d'un débat quasiment philosophique, mais il faut aussi y faire entrer le droit d'auteur et la protection de la création.

DeepAlex : Etes-vous pour cette loi ? Pourquoi est-elle aussi impopulaire, avez-vous une explication ?

Cette loi n'est pas encore figée, il y a des points avec lesquels je suis en accord, d'autres sur lesquels je suis réservée. Elle est impopulaire parce que sans doute mal expliquée. C'est un débat qui vient à la fois tard (il faut transposer une directive dont la mesure phare est la protection des mesures techniques de protections), et trop tôt car de nombreux points soulevés n'ont pas donné lieu à une réflexion suffisante,et semblent être décidés sous la pression (avis qui n'engage que moi).

Locus : La loi DADVSI pourrait-elle empêcher des artistes de mettre, de leur propre gré, leurs oeuvres sur le net ?

Non, et cela est une proposition nouvelle très intéressante. Les auteurs pourront profiter directement des nouvelles technologies soit en mettant en ligne leurs oeuvres gratuitement - à la condition de ne pas avoir cédé leurs droits à des éditeurs. Et surtout, il est question de leur donner accès à une plate-forme légale où il pourront proposer leurs oeuvres en ligne - et percevoir une rémunération.

Fabien : Pensez-vous que le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique joue pleinement son rôle dans ces débats ?

Je ne suis pas en mesure de porter un jugement, le Conseil est traditionnellement discret.

Mogmi : Où puis-je trouver le texte de cette loi ?

Sur le site du Sénat, on a les toutes dernières informations : le texte, les amendements proposés et l'historique.Vous trouverez aussi les liens utiles sur le blog de 01net.

Oreline : On parle d'organismes gérant les droits des artistes... et aussi d'artistes « cédant » leurs droits. Peuvent-ils les récupérer ? Ou est-ce définitif ? Y a t-il une jurisprudence sur la question ?

Tout dépend du contrat passé avec la société d'auteur en question, de sa nature, de sa durée. Les droits d'auteurs (à l'exception du droit moral) sont cessibles, et ces cessions peuvent avoir un caractère définitif si le contrat prévoit qu'ils sont cédés pour la durée des droits d'auteurs (70 ans après la mort de l'auteur).

Il y a beaucoup de jurisprudence sur les contrats de cessions qui sont souvent mal rédigés et insuffisamment détaillés (le code de la propriété intellectuelle est très exigeant). Les tribunaux interprètent, en principe, toujours le contrat mal rédigé en faveur de l'auteur.

TheCric : Qu'en est-il des médiathèques ? Seront-elles compatibles avec la loi DADVSI ?

La directive européenne que nous nous apprêtons à transposer prévoit une liste importantes d'exceptions au droit d'auteur, comme les bibliothèques, les médiathèques, les copies d'enseignement, etc.

Dans le cadre de DADVSI, il serait parfaitement possible d'étendre les exceptions aux droits d'auteur en France, mais c'est chaque état qui décide des exceptions qu'il accorde. Il semble d'ailleurs qu'un débat s'ouvre à propos des copies d'enseignement donc pas d'incompatibilité de principe.

Merci beaucoup, le mot de la fin ?

Comme vous avez pu le comprendre, l'état du droit n'est pas figé et de nombreux points restent ouverts, notamment tout le débat sur l'interopérabilité. Restons donc tous attentifs aux évolutions de ce texte passionnant, qui est aussi un débat de société.

Il y a des points qui ne sont pas évoqués : exception pédagogique, logiciels libres, ... Enfin vous allez me dire c'est normal ça dépend aussi des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discutonsdadvsi.myrealboard.com
 
Chat ce jeudi 4 mai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chat spécial Titanic jeudi 24 février 2011 à partir de 20h30
» Chat avec Luc Saint Elie de Panasonic - Jeudi 4 oct à 21h
» Jeudi 16 mai
» La fille, le chat et l'oiseau...
» hymne du chat- foin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutons DADVSI !!! :: La loi DADVSI ! :: Actualité-
Sauter vers: